Lifou et ses secrets

Lifou, île des Loyautés est aussi grande que la Martinique, alors autant vous dire que l’île regorge de spots magnifiques. Découvrir Lifou sur un week-end est beaucoup trop court au vu de sa superficie, c’est pourquoi nous avons fait le choix d’y passer 4 jours durant les fêtes de fin d’année.

JOUR 1 :

Décollage de l’aéroport de Magenta, à Nouméa. C’est avec la compagnie Air Calédonie que nous voyageons. 45 minutes de vol plus tard nous voilà dans le Nord de l’île. Nous arrivons tôt le matin vers 7h30, de quoi nous laisser profiter du reste de la journée. Nous avons au préalable réservé une location de voiture auprès du loueur Loca V, pour un véhicule standard : une Dacia Logan. On ne va pas vous cacher que nous avons trouvé la prestation chère. Nous avons payé 7000 F la journée, soit 58 euros. En même temps, la question à se poser plutôt c’est : qu’est ce qui n’est pas cher en Nouvelle Calédonie ? Ahah.

A peine arriver, nous récupérons nos bagages, 12 kilos par personne autorisés, et nous filons dans le Nord encore plus haut, direction les falaises de Jokin. Le lieu est parfait pour un pique-nique improvisé, nous y avons d’ailleurs pris notre petit déjeuner, car nous avons au préalable fait quelques provisions dans nos bagages : pain de mie, caramel beurre salé, brioche… Le lieu est également réputé pour le PMT, à tester !
Après avoir passé la matinée dans le Nord, nous descendons pour rejoindre notre accueil en tribu, étape incontournable lors d’un séjour sur les îles Loyautés.

Conseils : Il est important sur les îles de respecter les habitants des tribus et de faire un signe de la main en guise de bonjour même en voiture, c’est apprécié.

Notre paillote n’était pas encore prête alors, Bella, notre hôte, nous a conseillé de patienter en passant du temps sur la plage de Luengoni située tout prêt. Et quelle belle surprise… La plage est d’une beauté à couper le souffle ! Le sable est si blanc, et si fin, de la farine. Au final nous y sommes restés jusqu’en début de soirée. Et comme la Nouvelle-Calédonie c’est tout petit nous y avons croisé un couple d’amis sur place, le hasard. Nous avons organisé à l’improviste notre soirée et avons choisi de se faire une soirée 100% Bingo local, une première pour chacun d’entre nous.

Nous voilà donc partis en début de soirée, après une bonne douche, en direction de l’aéroport. Il faut savoir que le Bingo en Calédonie, c’est une religion, c’est pourquoi nous étions curieux de découvrir. Nous avons passé une super soirée, les locaux ont su nous apprendre le vocabulaire et les règles du jeu, quelques fois différentes de notre loto métropolitain. Attention il faut suivre le rythme car l’annonce des numéros est trèèèèèès rapide. Enfin, la bonne nouvelle de la soirée et contre toute attente c’est que Marine a quand même gagné 10 000 F, soit environ 90 euros ! Moment comique et même un gênant car ils n’ont pas l’habitude de voir des « blancs » venir et se prêter au jeu.

Retour au gite, et nuit sur place.

JOUR 2 :

Nous avons clairement passé une sale nuit. On en rigole aujourd’hui mais on rigolait moins sur le moment. Un crabe dans la chambre, des chenilles qui tombent du plafond en paille, des moustiques, encore et toujours des moustiques, un frigo partagé qui n’a plus de joint et qu’il faut fermé avec une chaise… Bref, le message était clair, les nuits en gîte n’étaient pas faites pour nous. Nous n’avons pas trop perdu de temps, nous sommes partis réserver nos deux prochaines nuits à l’hôtel Drehu situé au coeur de la tribu de Wé. Par chance, nous avions dit à Bella que nous resterions qu’une nuit.

Nous poursuivons notre visite du Sud dans la matinée. Nous passons en voiture devant le prochain hôtel en construction de l’île et pas des moindres : un Hilton. La construction a débuté, et d’après nous cela risque d’être une belle réussite. L’infrastructure moderne, préserve la nature de Lifou, avec un accès direct à la baie de Wadrah, une merveille. Nous continuons notre descente encore un peu plus jusqu’à atteindre une plage, sans nom, tout proche de la tribu de Mou. (Nous vous mettrons sa localisation sur Mapstr) Un petit coin de paradis, pour nous tout seul ! Nous prenons notre pique-nique, sur l’une des tables mises à disposition.

Conseils : Durant les fêtes de fin d’année, les snacks, et autres points de restauration sont fermés. Nous vous conseillons de faire vos réserves dans le supermarché le plus proche. Idem pour les stations essences ! Elles se font rares dans le Sud, et sont parfois « EN PANNE » donc prévoyez de la marge dans votre réservoir si vous louez une voiture.

En milieu d’après-midi nous arrivons à notre hôtel, dans lequel nous prenons possession de notre chambre. Mon dieu, un vrai régal d’avoir ses propres sanitaires, un vrai lit, et une wifi qui marche (uniquement en terrasse du restaurant, attention il ne faut pas abuser). Bon, bien sur, tout cela a un coût.

** Disclaimer : Le rapport qualité-prix de l’hôtel n’est absolument pas à la hauteur. Le petit déjeuner n’est même pas inclus dans le prix de la nuit. La Nouvelle-Calédonie se repose sur ses acquis et ne souhaite apparemment pas changer ses habitudes que ça soit pour le service ou pour les infrastructures malheureusement. C’est uniquement notre avis, et cela n’engage que nous. **

Ceci dit, nous prenons le temps de nous reposer et de profiter de la plage. Les petits bungalows se trouvent à quelques mètres de la sublime plage de Chateaubriand, encore un spot que nous recommandons fortement.

Diner à l’hôtel et nuit à l’hôtel.

JOUR 3 :

Après une petite matinée détente à l’hôtel et un petit déjeuner préparé par nos soins sur la terrasse de notre bungalow, nous partons à la découverte de Kiki Beach ! La célèbre plage, plus tout à fait secrète ahah. Pour l’a trouvé, c’est facile, il faut déjà prendre la direction Nord de l’île vers Easo. Lorsque vous passerez devant la pharmacie de Xepeneche, il faudra repéré un terrain de foot, un petit panneau fait maison indique la direction « Kiki Beach » et du parking. Garez-vous à côté des autres voitures déjà présentes. Suivez le petit chemin qui mène à une habitation, le propriétaire des lieux vous demandera de payer l’accès à la plage, à savoir 500 F par personne, puis vous donnera les consignes pour la marche.

Conseils : Prenez des chaussures de marche, ou des baskets !! Ne venez pas en claquettes, le chemin n’est absolument pas entretenu. D’ailleurs écoutez bien les consignes du propriétaire des lieux, les panneaux de signalisation n’existent pas.

Après 30 minutes de marche, nous voilà arrivés. C’est magnifique. Il n’y a pas d’autres mots. Cette plage est surement l’une des plus belles que nous avons jusqu’à présent. Elle nous a de suite fait penser à celle de Diamond Beach, sur la petite île de Nusa Penida à Bali. Et oui, triste destin pour cette plage encore méconnue des touristes en 2016. Elle ne portait même pas de nom à cette époque ahah. Nous étions d’ailleurs seuls (oui oui vraiment seuls) quand nous l’avons vu pour la première fois, l’escalier n’existait pas et le sable était immaculé…

Il faut savoir que la plage de Kiki Beach, est quand même petite en terme d’espace. Par chance, nous ne sommes pas a Saint-Tropez, il n’y a pas foule. La plage est si agréable, c’est un plaisir pour les yeux.

Vers 15h nous repartons en direction de la voiture, nous croisons une dizaine de personnes dans le sens inverse : parfait on a évité le monde. Après une bonne douche et un café sur la terrasse de l’hôtel nous prenons une dernière fois la route pour nous rendre sur la plage de Peng, réputé pour son coucher de soleil. Nous ne pourrons pas en témoigner car nous avons eu une averse tropicale vers 18h30… Partie remise !

Retour sur Wé, diner et nuit à l’hôtel.

JOUR 4 :


Pour notre dernier jour sur l’île nous décidons de profiter une dernière fois de notre hôtel. On s’offre un petit déjeuner royal avec buffet à volonté. Fruit frais, oeufs brouillés, bacon, fromage, jus, café, bref la totale. Un dernier plongeon sur la plage de Châteaubriand et nous bouclons nos valises en direction de l’aéroport pour 12h. Une journée chargée, car nous sommes le 31 décembre et que le soir même nous accueillons du monde à la maison pour clôturer 2019 en beauté.

Astuces : Chaque 1er jeudi du mois, la compagnie propose des promotions intéressantes, ce qui permet de faire des bonnes économies pour découvrir la Calédonie.

LAISSE MOI UN PETIT COMMENTAIRE